Dans le journal La Voix du Nord du 7 avril 2019, on apprend que l’URSSAF « dont la mission première est le recouvrement des cotisations et des contributions sociales, a profité du coup de gueule d’un commerçant dunkerquois pour rappeler son rôle d’accompagnement pour les commerçants en difficulté de trésorerie, y compris en raison de travaux ». Le directeur régional du recouvrement, Mouloud Benouahlima, affirme que l’URSSAF est à leur côté pour leur proposer des moratoires.

En un mot, URSSAF – commerçants même combat !

Après autant de sollicitudes, on se demande encore pourquoi les URSSAF jouissent d’une aussi mauvaise réputation …

C’est que Monsieur Benouahlima oublie de mentionner que si pas mal d’entreprises sont en difficulté, c’est à cause…de l’URSSAF et de leurs contrôles à la hussarde et sans dialogue, aux redressements à tout va et sans discernement du travail dissimulé.

Les chiffres sont là  : 9 contrôles sur 10 se terminent par un redressement. Si l’URSSAF veut s’attirer un peu de sympathie des cotisants, il y a encore du travail à faire…

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom