Il n’est nullement fait obligation à l’Urssaf de faire mention sur la mise en demeure des taux appliqués et du détail des calculs, dès lors que ceux-ci découlent exclusivement de la multiplication d’un taux prévu par décret au montant des rémunérations déclarées (Versailles, 5e Chambre, 13 juin 2019, RG n° 17/0458 n° 18/02264, n° 18/00882, n° 18/01195)

Partager
Article précédentQuatre inspecteurs, quatre signatures…
Article suivantMajorations de retard : quel formalisme ?
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire