Le procès-verbal de contrôle mentionné à l’article R. 243-59 du code de la sécurité sociale n’a pas à être communiqué au cotisant (Riom, quatrième chambre civile (sociale), 18 juin 2019, RG n° 17/02593). Il n’est destiné qu’à informer l’autorité hiérarchique de l’inspecteur du contrôle qui est identifié par son nom, de sorte que l’absence de signature de celui-ci n’a aucune incidence sur la régularité du contrôle (Rouen, Chambre sociale et des affaires de sécurité sociale, 19 juin 2019, RG n° 16/06120)

Partager
Article précédentDélai de réponse aux observations
Article suivantL’URSSAF taxe les Francofolies
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire