C’est une belle histoire de solidarité qui avait bien commencé : Claude Sontag, viticulteur à Contz-Lès-Bains, avait subi un incendie dans ses caves le 15 juin 2018…

20 000 bouteilles perdues, du matériel de valeur, une catastrophe !

Ses amis trouvent normal de venir à son secours. Et, au titre de la solidarité, l’aident à faire ses vendanges.

Chez les agriculteurs, c’est la MSA qui assume les missions de l’URSSAF. Avec le même zèle aveugle.

Notre viticulteur désemparé récolte un redressement de 6000 € pour ne pas avoir fait de déclaration d’embauche.

Réaction de Claude Sontag : “J’ai ressenti du dégoût et de l’incompréhension. Des gens sont venus me donner un coup de main, je n’allais pas les retoquer. “.

La MSA, elle, estime dans ce dossier avoir preuve de « discernement » (sic) (https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/apres-des-vendanges-solidaires-a-contz-les-bains-le-viticulteur-claude-sontag-sanctionne-1574357788).

Thomas Montagne, Président des Vignerons Indépendants, est encore plus énervé : « Voilà que les benêts de la MSA deviennent aussi néfaste que les abrutis de l’URSSAF » (https://twitter.com/montagne_thomas/status/1198319917151506433?s=20).

Laisser un commentaire