Hervé Castre, le directeur de l’URSSAF de Normandie qualifie la création d’un médiateur “d’évolution importante dans l’amélioration des relations entre les Entreprises et les URSSAF » (https://twitter.com/CastreHerve/status/1086144267528163329)

Il reconnaît implicitement que ces relations URSSAF/Entreprises ont besoin d’être améliorées, alors que les organismes ne cessent de clamer que tout va bien.

Le directeur peut applaudir la création de ce nouveau poste, puisque c’est lui qui nomme le médiateur. Il est sûr qu’il en choisira un bien docile.

Enfin, il sera utile de préciser le rôle de ce médiateur, alors qu’existe déjà une commission de recours amiable (peut-être ne sert elle à rien ?).

Partager
Article précédentUn recommandé sinon rien !
Article suivantDe la précision dans la mise en demeure.
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

1 commentaire

  1. Le médiateur de l’URSSAF n’est ni plus ni moins le défenseur des droits de l’URSSAF….

    Aucune contradiction n’est possible même dans un dossier où la preuve d’ereur de la part

    de l’URSSAF est flagrante !

Laisser un commentaire