Philippe Korcia, président de l'URSSAF PACA et membre du MEDEF.

Décidément très en verve,  Philippe Korcia Président MEDEF de l’URSSAF PACA déclare le 14 février 2019 : « A l’URSSAF Paca, nous ne voulons plus de procédure collective, nous ne voulons plus « aller traîner » les gens en justice »…Et de poursuivre : « On n’est plus les méchants qui sont là pour encaisser, contrôler, sanctionner : l’URSSAF est un acteur économique à part entière de notre territoire » (https://www.nouvellespublications.com/a-l-urssaf-paca-nous-ne-voulons-plus-de-procedure-collective-1883.html)

Si ce propos valide, a contrario, que les URSSAF ont lancé des procédures à tout-va, n’hésitant pas à attaquer devant le tribunal des dirigeants de bonne foi, passant, à juste titre, pour des “méchants”, cet aggiornamento, tout à fait louable, ne résiste malheureusement pas à la réalité des faits. Au delà de ces belles déclarations, il faudrait que Philippe Korcia se plonge dans la réalité pour constater le décalage de ses propos ?

Car les URSSAF, suite à des redressements scandaleux (par exemple dans le cadre du travail dissimulé, qui frappe toutes les entreprises) est elle-même maintes fois à la source de dépôts de bilan !

Quant au fait que l’URSSAF n’est pas là pour sanctionner, il faudrait que Philippe Korcia nous explique pourquoi 90% des contrôles de PME se terminent par des redressements, ce dont les URSSAF et leur “maison-mère”, l’ACOSS, ne cessent de se féliciter dans toutes ses communications.

 

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom