Adeline Gressin aime les voyages.

Et l’URSSAF la comble, en la baladant d’un service à un autre …

Quoique … il n’est pas sûr qu’elle apprécie les allers-retours de 2 URSSAF qui se renvoient la balle sur son dossier.

Le 30 avril 2019, avec humour, elle tweete le message suivant : « les échanges avec l’urssaf c’est toujours un plaisir ! – Madame votre compte n’a pas encore été transféré en Loire atlantique. Appelez Paris – (à Paris) Madame vous êtes maintenant en Loire Atlantique, il faut appeler l’Urssaf Loire Atlantique… OK on fait comment ? » (https://mobile.twitter.com/voyagesetc/status/1123174727080652801) .

Magnifique (et malheureusement pas rare) exemple d’une structure courtelinesque qui aurait sûrement inspiré le bon Monsieur Kafka.

Deux solutions : soit Adeline contacte, via le compte twitter, le ministre connecté Gérald Darmanin qui se fera un plaisir de résoudre son problème (comme il l’a déjà fait dans le passé) ; soit elle saisit le médiateur, cette espèce de truc qui a été inventé par le législateur et qui a pour objectif de corriger les bévues des organismes !

Quant à demander que les URSSAF résolvent elle mêmes ce différend anthropophagique qui relève des 12 travaux d’Astérix …. mieux vaut ne pas y compter dans un bref délai !

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom