Le journal « Alternatives Economiques » relate l’info de « La Nouvelle République » du 20 mai 2019 : l’URSSAF décourage le bénévolat.

En effet, l’ADMR du Pays de Bourgueil (réseau associatif de services à la personne)  qui compte 21 salariés, épaulés par des bénévoles, a dégagé en 2018 un excédent de 3539 € sur un budget de 427 000 €.

Or, la même ADMR a été redressée par l’URSSAF de 4691 € pour “non présentation des cartes grises des véhicules” de certains intervenants bénévoles remboursés de leurs frais de déplacement (https://blogs.alternatives-economiques.fr/abherve/2019/06/01/chronique-de-la-difficulte-associative-mai-2019).

Le magazine ajoute ce que nous soutenons depuis des lustres : il n’y a eu « aucune place à la discussion ». Résultat : écoeurés, les membres du bureau ne se sont pas représentés.

Partager
Article précédentConseil et accompagnement …. :-)
Article suivantOups et droit à l’erreur
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

2 commentaires

  1. A l’heure où l’on parle beaucoup des personnes âgées et du manque de soin dont elles font l’objet faute de personnel qualifié et volontaire, l’URSSAF a tout naturellement ajouté son grain d’absurdité cynique…

    Le problème majeur dans ce pays, c’est qu’on évoque beaucoup les “problèmes”, mais rarement les causes !

  2. CE n’est pas le Journal Alternatives Economiques ui publie cet article
    Il est publié sur mon blog porté par la plate forme de blogs d’Alternatives Economiques qui n’engage pas le journal
    Michel Abhervé

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom