Percepteur en chef, l’URSSAF ne cesse de développer son emprise. Elle a mis en place, début mai, Pajemploi, complément destiné à aider financièrement les parents qui font garder leur enfant. Cette aide était auparavant versée par les Caisses d’allocation familiales. 

Un changement “vendu” en arguant de ce qu’il permet de réduire le laps de temps durant lequel les familles doivent avancer le salaire de leur assistante maternelle ou de leur garde à domicile avant de toucherl’aide financière…

Seul problème : le système ne fonctionne pas, et l’URSSAF est pointée du doigt. Certaines familles sont gravement en difficulté ! (http://www.leparisien.fr/economie/garde-d-enfants-des-milliers-de-familles-sur-le-carreau-a-cause-de-bugs-de-pajemploi-09-11-2019-8189952.php).

Avant de vouloir prendre de nouveaux marchés, l’URSSAF devrait veiller à assurer correctement les missions qui lui sont dévolues.

Partager
Article précédentLa CPME au secours de l’URSSAF
Article suivantLa signification de contrainte doit être précise.
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire