contrôles de l'urssaf

« le droit à l’erreur, un concept encore flou pour les entreprises »

Ce n’est pas le Cercle Lafay qui le dit, mais un article du Figaro du 1° mars 2019 intitulé :  (http://www.lefigaro.fr/impots/2019/03/01/05003-20190301ARTFIG00280-le-droit-a-l-erreur-un-concept-encore-flou-pour-les-entreprises.php). L’auteur ajoute : « cette loi n’est pas mise en application comme nous le remontent sur le terrain les préfets, les directeurs d’URSSAF… ».

Le fiasco de cette loi technocratique qui ne constitue qu’un leurre pour les entreprises, était prévisible. Le Cercle Lafay n’a cessé de tirer la sonnette d’alarme sur cette loi inutile et mal rédigée qui n’a servi que d’alibi aux pouvoirs publics pour augmenter les sanctions en matière de fraude….Il n’y a plus sans doute que le président de la CAPEB, Patrick Liébus,  pour déclarer « ces mesures vont dans le bon sens et sont positives pour protéger l’entreprise»…!

Mais a-t-il vraiment lu le texte ?

Partager
Article précédentUne contrainte doit être motivée
Article suivantL’URSSAF : 40 % des dossiers du Tribunal de Commerce
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire