“L’URSSAF est au service des entreprises et de l’emploi”. C’est ce que ne cessent de dire les organismes et leurs instances.

Un beau discours, très bien-pensant … que la réalité vient malheureusement mettre quelque peu à mal.

Sur Twitter, le président du Tribunal de Commerce de Dieppe indique que pour l’audience du 1° mars 2019, il y a eu 2 déclaration de cessation des paiements ; 6 assignations des URSSAF ; 8 clôtures pour insuffisance d’actif ; 2 résolutions de plan ; 1 dossier impécunieux (https://twitter.com/BerquerPhilippe/status/1101602365453582338).

En un mot, 40 % du rôle était occupé par l’URSSAF.

 

 

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom