Les URSSAF ne cessent de communiquer autour du thème : “nous sommes au service de l’économie, de l’emploi, des entreprises” …

Si nul ne doute de l’efficacité de ces structures en tant que percepteurs pour l’Etat, on peut douter de leur vocation au service des entreprises et des dirigeants. pour preuve ce petit florilège des phrases recueillies sur twitter ces derniers jours…

▪ Le slogan de l’URSSAF : « L’ URSSAF est à vos côtés…” est considéré par Ze pp knill (@uphold_freedom) comme blague du jour

▪ Le même jour, azizsenni  @azizsenni va plus loin encore : « Si l’URSSAF pouvait nous lâcher un peu la grappe aussi … ». Et d’ajouter : « Il serait utile et fort appréciable pour tous les entrepreneurs que l’administration des URSSAF s’inspire des bonnes pratiques constructives de ses collègues des services fiscaux ». C’est dire le manque de confiance qui règne entre les URSSAF et les entreprises (qui les financent)

▪ Les 14 000 € de redressement du retaurateur pour des repas non déclarés valorisés à 107 € l’assiette sont salués par Virginie Pradel @VirginiePradel d’un « Bienvenue en absurdie ». Et à Ze Laurent @laurent_bacchus d’ajouter : “Emmanuel Macron, que disiez-vous déjà ? L’URSSAF est votre amie ?”

De Christophe Coquis @xophe (11 octobre 2019) :

« J’adore l’Urssaf. Leurs services foirent régulièrement et pour les appeler, il faut payer avec n° surtaxé. Franchement, parfois, on a juste envie de laisser tomber d’entreprendre ».

De Guillaume De Thomas @gdtofficiel (10 octobre 2019) :

« C’est curieux que l’URSSAF veuille être à coté des créateurs d’entreprises alors qu’elle est la première cause des liquidations des sociétés françaises ! »

Et le même Guillaume De Thomas de répondre à une cotisante qui avait eu un contact avec son URSSAF (12 octobre 2019) :

 « Vous devez être une privilégiée. Pour ma part l’urssaf ne m’a jamais répondu, quel que soit le sujet et le mode d’interpellation ».

De Some Body @KevinOnEarth (12 octobre 2019), ce cri de désespoir sobre : « L’URSSAF veut me tuer ».

De Ze VBenard‏ (@vbenard) le 18 octobre 2019 « l’URSSAF est un crime contre l’économie française » (https://twitter.com/vbenard/status/1185208350528675840).

Laisser un commentaire