Shine, « la néobanque qui libère les entrepreneurs » vient de diffuser un article sur le contrôle URSSAF qui commence ainsi : « Ah, le contrôle URSSAF ! Entre légendes urbaines, panique et méconnaissance totale, cette formalité administrative est la hantise de beaucoup d’entrepreneurs. Pourtant, si vous tenez une comptabilité dans les règles de l’art et n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez aucun souci à vous faire » (https://www.shine.fr/blog/controle-urssaf/). Quel optimisme ! Ou quel fayotage ! Cette néo banque qui se dit près des autoentrepreneurs, des freelances, sait-elle que 9/10° des contrôles URSSAF de PME donnent lieu à redressement et concernent des cotisants de bonne foi ….

Partager
Article précédentContrainte imprécise : nullité
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire