Manon Laporte souhaite un cadre légal respectueux des entreprises face au pouvoir de l'URSSAF

Manon Laporte, Avocate fiscaliste , docteure en Droit et Conseillère Régionale d’Ile de France a posté un “coup de gueule” sur son compte twitter du 14 février 2018.

« Choquée de voir le nb de dossiers qui viennent à moi sur des erreurs commises par l’URSSAF pour les cotisations des indépendants, la violence des huissiers auxquels elle fait appel. Leur droit de réponse et de défense doit être amélioré de toute urgence ! »

Le Cercle Lafay partage votre analyse. Et encore, vous n’avez vu que la partie visible de l’iceberg. Nous menons le même combat !

Et le cercle Lafay vous est grandement ouvert pour vous exprimer.

Le manque de dialogue, la violence des procédures, le manque de garantie des cotisants, les procédures à l’arrache…tout cela ne date pas d’aujourd’hui !

Et le pire est que tout cela est cautionné par les pouvoirs publics qui ne font rien pour arrêter ce jeu de massacre, par les syndicats patronaux apathiques et qui n’ont même plus le souci de leurs adhérents, par les URSSAF elles-mêmes qui se complaisent tout à fait dans cette situation.

Oui, il faut une réforme ambitieuse du processus de contrôle en améliorant les droits et garanties des cotisants, le droit de réponse, la possibilité de recourir (en cas de conflit) à un interlocuteur régional de l’organisme….

En un mot, il faut promouvoir le dialogue et  éviter ce tir aux pigeons scandaleux qui fait que la quasi-totalité des moyennes entreprises contrôlées se font redresser ! Il comme il n’y a pas de proposition à attendre des URSSAF, des syndicats d’employeurs, ou des pouvoirs publics, notre cercle sera en première ligne pour déranger, « gueuler la vérité » selon les termes de Charles Péguy !

Laisser un commentaire