L’URSSAF ne saurait être comptable des conséquences de l’acceptation éventuelle par un tiers de réceptionner la lettre recommandée pour le compte du cotisant ; en tout état de cause, le défaut de réception par le destinataire n’affecte ni la validité de celles-ci, ni celle des actes de poursuite subséquents (Lyon, Protection sociale, 21 mai 2019, RG n° 18/00402)

Partager
Article précédentCommission de Recours Amiable et Droits de l’Homme
Article suivant“La bataille contre l’URSSAF”
Cercle Lafay
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom